Zellige

Le Zellige de Fes

Le Zellige est la forme d’art la plus typiquement marocaine. Il fait appel à la technique forte bien assimilée de la terre cuite émaillée et s’inscrit dans l’architecture des palais et des monuments. Le Zellige est un produit plus spécifiquement artisanal de par la modestie de son origine et l’habilité dont il faut faire preuve pour le travailler. Il s’agit en fait de carreaux de terre cuite de 10 x 10 cm recouverts d’émail et ils sont taillés manuellement à l’aide de lourds marteaux (MENQACH) qui contraste avec la délicatesse des pièces obtenue. Ces pièces composent ensuite un motif qui obéit aux règles traditionnelles des tracés régulateurs, discipline répétons-le, de tous les arts islamiques. Une mosaïque, sûrement pas, mais d’humble petits morceaux de faïence si bien agencés entre eux qu’ils confèrent, par la diversité de leurs coloris et de leurs formes, une opulence épanouie est débordante aux murs qu’ils couvrent, aux frises et aux soubassement qu’ils composent, aux portails qu’ils habillent, aux pavements des mosaïques, des palais, des belles demeures. Le Zelligeur a besoin de fort peu de choses : de l’argile, des bras et ses jambes, du soleil, une planche, un four, de colorants minéraux, un gros marteau, et beaucoup d’habileté personnelle. Le Zellige est un travail typiquement artisanal, qui ne pourrait être fait à la machine, car les combinaisons de ses modestes petits morceaux de faïence donnent une variété de dessins infinie. En effet, à la base d’un dessin d’ensemble, le Zelligeur dispose, pour l’exécution , d’environ 300 modèles grâce à l’agencement des couleurs et des formes des gabarits. Le travail du Zellige est nécessairement un travail de groupe, chaque personne étant spécialisé dans le tracé, la coupe, l’assemblage… etc. Ce qui frappe lorsque l’on voit les artisans marocains au travail sur les chantiers ou dans les nombreux ateliers de la médina, c’est le contraste entre la sophistication de l’œuvre accomplie et le caractère rudimentaire des matériaux et outils utilisés qui sont simples fabriqué à partir de matériaux de récupération. Cette déconcertante simplicité matérielle va avec des techniques parfaitement adaptées mises au point au long des siècles. Tout est question de savoir-faire .
Un savoir qui passe par un long et précoce apprentissage.
Traditionnellement, le métier se transmet de père en fils, de maître à disciple, dans le secret d’atelier familiaux où la formation débute dès le plus jeune age. La novice commence par exécuter les taches les plus faciles tout en observant l’activité qui s’exerce autour de lui, il passera ensuite progressivement par toutes les étapes du métier, des plus ingrates aux plus valorisantes, avant de devenir un maâllem qui commande à des ouvriers connaît parfaitement leur travail pour l’avoir lui-même longuement pratiqué. Ceux que j’ai rencontrés sont tous des gens épanouis, au regard souvent vif, rayonnant la paix de celui qui, riche de son savoir, à la conscience d’être à sa juste place. Un inconvénient du mode traditionnel d’apprentissage, dans une société qui vit de profondes transformations, est l’absence de scolarité normale et des possibilités d’ouvertures et d’adaptabilité qui lui sont liées. Les maâllems n’ont en général pas été à l’école et ne pratiquent qu’une seule langue. Ces limites ne les empêchent pas d’être aujourd’hui encore des membres influents de la société marocaine, formant une corporation dotée d’un pouvoir certain y compris sur le terrain politique. Le Zellige est utilisé pour protéger les murs jusqu’à hauteur d’homme et son dessin est essentiellement géométrique. Les Zelligeur marocains n’ont rien à craindre de voir divulguées leur recettes. Les matériaux, les outils et le mode d’emploi ne suffirent jamais tant la technique de découpe est particulière, elle demande un coup de main que seule l’expérience, assister de l’exemple, peut donner. Les brillantes galaxies géométriques multicolores plaquées sur les murs, sols… des palais, des médersas, des mosquées, ou qui habillent les fontaines de la médina sont issues de la terre.

Moroccan mosaic zellij videos

ib3 image
Galléries Fontaines
Galléries Fontaines mosaïque zellige
Galléries
ib3 image
Galléries Tables
Galléries tables mosaïque zellige
Galléries